Introduction - le défi du télétravail d'après-covid

Depuis le 9 juin, un vent de liberté souffle : enfin !

Chacun est retrouver ses collègues, de profiter des terrasses, d’aller au restaurant , de retrouver des moments de convivialité et de pouvoir pratiquer du sport librement.

Bref, il y’a de l’euphorie dans l’air.

Mais attention à l’effet kiss-cool : une fois cet effet d’euphorie passé; à la rentrée notamment; beaucoup de salariés vont s’apercevoir que , finalement, le télétravail c’était pas “si mal”.

Les DRH vont devoir donc gérer cette nouvelle demande. Cela risque de bouleverser l’organisation même des entreprises. Je pense notamment aux nombreux articles qui ont indiqués que certains salariés ont profité pour déménager loin…mettant devant le fait accompli leur entreprise (cet article est assez éclairant).

C’est pourquoi, fidèle à l’état d’esprit fondateur de ce blog, je vous propose 7 points concrets à mettre en place pour que le télétravail soit un vrai moteur de développement pour l’entreprise ET pour les salariés.

7 points concrets

1

Créer une charte télétravail

Les syndicats ont réussi fin 2020 à élaborer un cadrer pour formaliser des accords de télétravail au sein de votre entreprise. Maintenant, il s’agit d’appliquer ce cadre et de l’adapter à votre propre contexte. Vous trouverez une source d’inspiration en parcourant cet article de Helloworkplace.

Mon conseil : Faites appel à un juriste pour le côté formel. Prévoyez un groupe de travail en interne sur le sujet et notamment pour réfléchir sur l’équilibre entre le temps de télétravail et le temps de présence dans l’entreprise.

2

Améliorer l'informatique

Le télétravail c’est aussi avoir du bon matériel et logiciel informatique. Souvent, force a été constaté que les défaillances de matériel et/ou de logiciel ont agacés beaucoup de télétravailleurs.

Mon conseil : Définissez avec votre service informatique (ou votre prestataire) un matériel “type”. Ajoutez aussi “un guide du télétravailleur” pour de bonnes pratiques notamment en terme de sécurité.

3

Repenser les espaces communs d'entreprise

Les locaux de l’entreprise doivent évoluer : c’est une certitude. Chaque lieu de travail (chez soi ou dans l’entreprise) doit avoir une fonction. A mon sens, en entreprise, les locaux doivent inciter à l’échange, à valoriser l’émulsion d’idées.

Mon conseil : Aménagez des espaces de convivialité (en sus des salles de réunions) avec des outils numériques comme des tableaux blanc électroniques. Ainsi, les salariés pourront noter leurs idées et se les envoyer sur leurs emails pour un traitement plus approfondi ultérieurement.

4

Former les managers

Les managers doievnt renforcer leurs compétences d’animateur à distance. L’animation ou le management “d’avant” va être de moins en moins accepté. De plus, les managers doivent progresser sur la maitrise des outils collaboratifs. Il est impensable, dans l’avenir, que les managers ne soient à l’aise avec les outils.

Mon conseil : Prévoyez un plan de formation. Ce plan doit inclure à la fois les dimensions technologiques mais aussi et surtout la dimension communication et animation (voir aussi cet article).

5

Gérer la fracture numérique

Durant cette période, il est ressorti, malheureusement, de manière éclatante que certains salariés ne maitrisait pas lesoutils de base l’informatique. C’est dommage, surtout que certains d’entre eux sont d’excellents professionnels mais qu’ils ont eu le sentiment d’être  “incompétent” à distance.

Mon conseil : identifiez  par un sondage de retour d’expérience les salariés qui ont eu ce sentiment d’être perdu face à leur outil informatique.

6

Traiter la dimension psychologique (RPS)

Isolement, stress, etc… voici quelques éléments psychologiques ressentis par les télétravailleurs. Or vous savez que l’entreprise est responsable de la santé de ses salariés. Il est donc indispensable de trouver les moyens de prévenir ces risques.

Mon conseil : Pour que le télétravail soit mieux vécu, les managers doivent aussi anticiper ces aspects psychologiques. Ceci vient donc s’ajouter au plan de formation des managers cité plus haut.

7

Travailler avec le CSE

Le CSE (Comité Social et 2conomique, anciennement CE) doit être un véritable partenaire pour l’entreprise. Il doit relayer des informations pratiques auprès des salariés pour un “meilleur” télétravail. Mais il peut aussi faire remonter des problèmes et ainsi tirer la sonnette d’alarme le cas échant.

Mon conseil : Les membres du CSE doivent aussi être formés pour véritablement jouer leur rôle à distance. D’autre part, je conseille vivement une relation de partenariat plus étroite sur le télétravail pour détecter en amont les risques psychosociaux notamment.

Le télétravail 2.0 : source de progrès

Si vous appliquez ces 7 points ça serait déjà une belle avancée.

Comme on dit “Rome ne s’est pas bâtit en un jour”. Il faut être véritablement dans une position d’amélioration continue.

Ces derniers mois nous obligent tous à rester modeste face ce bouleversement du télétravail. Cela peut-être une vraie source de progrès et de développement de l’entreprise pourvu que l’on adopte une démarche structurée et tournée vers l’écoute.

Retrouvez certains points détaillés dans cet article précédent.

EVEIL DIGITAL est une entreprise de formation, coaching, et de conseil, spécialisé dans l’accompagnement de toute entreprise en France qui souhaite faire évoluer leur informatique pour mieux se développer.

Adresses et coordonnées

  • Bureau : 22 route de Lyon, 69530 BRIGNAIS

  • Siège : 8 chemin de la mouille, 69530 BRIGNAIS

  • Téléphone standard : 04 81 13 23 35

© 2021 Tous droits réservés